Carnet de bord : Daniel Mangeas : « Federico Bahamontes, il me fascinait… » – CyclismActu

Le célèbre cycliste Federico Bahamontes, l’une des plus grandes légendes du cyclisme de tous les temps, est décédé à l’âge de 95 ans. Surnommé l’Aigle de Tolède, Bahamontes a laissé une marque indélébile dans les années 1950 et 1960, tant sur le Tour de France que sur les autres courses prestigieuses.

Bahamontes a remporté le Tour de France en 1959, faisant de lui le premier Espagnol à remporter cette compétition mythique. Mais ce n’est pas son seul exploit : il a également remporté à six reprises le titre de meilleur grimpeur du Tour de France, démontrant ainsi sa maîtrise exceptionnelle des étapes les plus difficiles de la compétition.

Sa disparition laisse un grand vide dans le monde du cyclisme. En effet, Federico Bahamontes était non seulement respecté, mais aussi admiré par ses contemporains, y compris les grands champions français de l’époque, tels que Raymond Poulidor et Jacques Anquetil. Ces derniers n’ont jamais caché leur admiration pour le talent et la ténacité de Bahamontes.

La voix légendaire du cyclisme en France, Daniel Mangeas, se souvient de Bahamontes avec une grande admiration. Il se rappelle notamment de leur première rencontre lors du Tour Méditerranéen, une rencontre qui reste gravée dans sa mémoire. Pour Mangeas, se retrouver entouré de tant de grands champions était un privilège incroyable.

Federico Bahamontes a marqué l’histoire du cyclisme et a inspiré de nombreux passionnés de vélo. Son décès suscite une vague de tristesse dans la communauté cycliste et laisse un vide difficile à combler. Il restera à jamais dans les mémoires comme l’un des plus grands grimpeurs de l’histoire du cyclisme et comme un champion qui a marqué son époque.

READ  La Real Sociedad, un cadeau potentiellement empoisonné - C1 - 8es - PSG-Real Sociedad - Cable Chronicles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here