Chroniques de Câble : près des deux tiers des 579 salariés sont licenciés

La célèbre chaîne de magasins de chaussures Minelli ferme ses portes de manière définitive avant même le début des soldes. Après avoir été placée en redressement judiciaire en septembre 2023, elle a été acquise par un consortium d’investisseurs dirigé par la PME Mes Demoiselles.

Les repreneurs ont décidé de sauver seulement 30% des emplois, ce qui représente 187 employés sur les 579 que comptait Minelli. Ils ont repris 39 succursales, dont neuf à Paris, huit dans des grands magasins et 16 boutiques affiliées. Les autres magasins restent fermés.

La transition vers les nouveaux propriétaires débutera officiellement le 9 janvier. Les anciens dirigeants, Stéphane Collaert et Laurent Portella, ont renoncé à présenter un plan de continuation pour l’entreprise. Ils ont toutefois déclaré avoir pris un engagement envers les salariés pour minimiser les difficultés causées par la fermeture.

Il est intéressant de noter que Stéphane Collaert et Laurent Portella avaient déjà repris Minelli en 2021, avec ses 260 points de vente, auprès du groupe Vivarte. Vivarte avait également renfloué San Marina pour 10 millions d’euros avant de céder les deux enseignes. Malheureusement, San Marina a connu le même sort que Minelli, avec une mise en redressement judiciaire en septembre 2022 et une liquidation en février 2023, entraînant le licenciement de près de 700 salariés.

Cette nouvelle acquisition par Mes Demoiselles est donc un coup dur pour les employés de Minelli, mais également pour l’industrie de la chaussure en général. Il reste à voir ce que l’avenir réserve pour cette entreprise emblématique de la mode française.

READ  Chroniques des câbles : le gouvernement sapprête à réduire le bonus écologique pour les voitures électriques

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here