Chroniques des câbles: 2022, lune des pires années de la décennie pour les retards des trains et des avions – Ouest-France

Des retards à la pelle. L’année 2022 a été l’une des pires de la dernière décennie pour la ponctualité des TGV, des Intercités et des avions en France, selon un bilan publié mardi par l’Autorité de la qualité de service dans les transports.

Le rapport détaillé révèle les taux de retard et d’annulation tardive des vols et des trains. Malheureusement, la qualité de service s’est globalement dégradée par rapport à 2019 et 2021, ce qui est une préoccupation majeure pour les voyageurs.

Les aléas climatiques ont joué un rôle important dans la dégradation de la ponctualité des trains. Les vagues de chaleur et les incendies ont perturbé les infrastructures et compliqué la gestion des déplacements. Les températures extrêmes ont notamment entraîné des restrictions de vitesse pour prévenir les risques d’incident.

De plus, l’augmentation significative de la demande post-Covid a généré un trafic ferroviaire intense. Cette augmentation a rendu plus difficile la gestion des incidents, tels que les pannes de signalisation ou les accidents. Les compagnies de transport ont dû faire face à des défis majeurs pour répondre aux besoins croissants des voyageurs.

En outre, les grèves ont également contribué aux suppressions de trains, atteignant un niveau record en 2022. Les revendications du personnel et les négociations salariales ont entraîné des interruptions régulières des services, causant des désagréments aux usagers.

Les chiffres du bilan révèlent les taux de retard pour chaque mode de transport en 2022. Les TGV affichent un taux de retard de 14,2%, les Intercités de 16,7%, les TER de 8%, les RER et Transilien de 9% et les vols intérieurs de 19,4%. Ces chiffres reflètent les défis auxquels sont confrontés les acteurs du transport en France.

READ  Les Chroniques du Câble. Visite de Charles III en France : le roi dAngleterre de retour à lElysée pour un entretien avec Emmanuel Macron - franceinfo

Face à cette situation alarmante, les autorités et les compagnies de transport doivent redoubler d’efforts pour améliorer la ponctualité et assurer une qualité de service optimale. Les mesures d’entretien et de modernisation des infrastructures doivent être renforcées afin de minimiser les perturbations. De plus, des solutions doivent être trouvées pour atténuer l’impact des aléas climatiques sur le bon fonctionnement des transports.

En conclusion, l’année 2022 a été marquée par des retards massifs dans les transports en France. Les aléas climatiques, la hausse de la demande et les grèves ont amplifié les perturbations. Il est primordial de prendre des mesures afin de rétablir la ponctualité des TGV, des Intercités et des avions pour répondre aux attentes des voyageurs et assurer une meilleure qualité de service.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here