Ma Banque Française : La Banque postale étudie la « cessation des activités » de sa filiale en ligne – 20 Minutes

La banque en ligne de La Banque Postale, Ma French Bank, envisage de fermer ses portes en raison de sa non-rentabilité et de l’absence d’un modèle économique viable. Cette décision a été annoncée alors que La Banque Postale a entamé un processus d’information et de consultation avec les syndicats.

Selon les informations disponibles, la fermeture de Ma French Bank pourrait se dérouler sur une période de 12 à 18 mois. Les 161 employés de la banque se verraient offrir des possibilités de reclassement au sein du groupe. Cette mesure vise à limiter l’impact social de la fermeture de la banque en ligne.

Il est prévu que les 750 000 clients de Ma French Bank soient redirigés vers le réseau physique de La Banque Postale, qui dispose de 7 000 bureaux de poste à travers le pays. Cependant, une éventuelle vente de la clientèle à un repreneur est également envisagée.

La décision de fermer Ma French Bank s’inscrit dans un contexte difficile pour le marché des banques en ligne en France. Des acteurs majeurs tels qu’ING et Orange Bank ont déjà cessé leurs activités, mettant en évidence les défis auxquels sont confrontés ces établissements dans un environnement concurrentiel.

La Banque Postale vise à se recentrer sur ses activités principales après une période de développement tous azimuts. Son nouveau président du directoire, Stéphane Dedeyan, est chargé de mener à bien cette stratégie de recentrage. Avec 20 millions de clients en France, comprenant des particuliers, des entreprises et des acteurs du secteur public local, La Banque Postale reste un acteur majeur du secteur bancaire français.

READ  États-Unis : une grève éclate dans trois usines automobiles - Cable Chronicles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here