Nigéria : Le Sénat et lopposition sopposent à une intervention militaire – Cable Chronicles

Débat houleux sur les putschistes à Niamey au Nigeria
Les récents événements survenus à Niamey, au Nigeria, ont suscité une vive polémique quant à la meilleure attitude à adopter vis-à-vis des putschistes. Alors que le président élu du Niger a été renversé par un coup d’État, de nombreuses voix s’élèvent pour demander au président Bola Tinubu de reconsidérer l’intervention militaire de la Cédéao au Niger.

De nombreux parlementaires et responsables politiques nigérians ont exprimé leurs inquiétudes quant à cette intervention, estimant qu’elle pourrait entraîner des conséquences néfastes pour le pays. La Cédéao a donné un ultimatum pour rétablir le président élu dans ses fonctions, menaçant d’une possible utilisation de la force en cas d’échec des négociations.

Les chefs d’état-major de la Cédéao ont annoncé les contours de cette intervention militaire, suscitant une vive opposition de la part de la majorité des sénateurs nigérians. Ces derniers soulignent l’importance de respecter la constitution du Nigeria concernant le déploiement des forces de sécurité à l’étranger.

De plus, des mises en garde ont été émises contre l’utilisation de la force militaire sans épuiser les voies diplomatiques. En effet, de nombreux experts craignent une déstabilisation des régions nord du Nigeria ainsi qu’une insécurité accrue avec les voisins du Niger.

Face à cette situation, une coalition de partis politiques au Nigeria fait entendre son opposition à une intervention militaire jugée inutile et irresponsable. Elle appelle à privilégier le dialogue et la recherche de solutions pacifiques pour garantir la stabilité de la région.

Il est donc essentiel que les autorités nigérianes et la Cédéao prennent en compte ces préoccupations légitimes et agissent de manière responsable pour préserver la paix et la sécurité dans la région.

READ  Chroniques de Câbles : un cargo en feu au large des Pays-Bas - au moins un mort et plusieurs blessés

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here